Chez CBRE, nous nous engageons à remplir notre rôle d’entreprise responsable en appuyant et en développant les communautés dans lesquelles nos employés vivent et travaillent, ainsi que celles qui en ont le plus besoin.

En 2011, CBRE a lancé une initiative dans le but de coordonner les efforts d’aide aux populations locales désavantagées vivant dans les localités du Royaume-Uni et de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) dans lesquelles nous sommes implantés. Couvrant l’ensemble de la région EMEA, cette nouvelle politique d’aide est soutenue par le programme.

Construire un avenir meilleur pour les jeunes en Afrique

En 2014, nous avons conclu un partenariat avec l’organisation caritative mondiale d’aide à l’enfance, Plan International. Notre premier projet avec Plan International s’est concentré sur la Sierra Leone, l’un des pays les plus pauvres au monde. Notre objectif était de garantir l’accès à l’éducation à des jeunes filles vulnérables et les aider ainsi à échapper aux mauvais traitements et au mariage forcé. Grâce aux immenses efforts déployés par les équipes de CBRE dans toute la région EMEA, ce programme a permis de lever plus d’1,2 millions d’euros, redonnant espoir à toute une génération d’enfants.

Les fonds collectés par CBRE ont notamment permis d’obtenir une subvention supplémentaire du gouvernement britannique de 9 millions d’euros, décuplant l’impact de notre projet. Ainsi, CBRE et Plan International ont contribué à l’éducation de 21 060 filles parmi les plus pauvres de Sierra Leone et à l’amélioration des conditions de vie de 135 000 enfants supplémentaires avant, pendant et après la crise Ebola. 

Bien que la levée de fonds soit achevée pour la Sierra Leone, CBRE EMEA continue à travailler avec 485 filles pour les aider à devenir des enseignantes qualifiées. Pour plus d’informations, lire notre Rapport d’impact en Sierra Leone.

Construire des villes plus sûres

 

En 2017, CBRE a annoncé le lancement d’un nouveau projet inédit d’une durée de deux ans avec Plan International – er des villes plus sûres.

Tous les ans, plus de 20 millions de filles s’installent en ville pour trouver du travail et dans certains cas, pour échapper à la maltraitance et au mariage forcé, pratiques courantes dans les communautés rurales. Cependant, les villes sont souvent des lieux dangereux pour les filles. Loin d’être des lieux d’opportunités, pour des milliers de filles, les villes sont synonymes d’intimidations et de violences quotidiennes, en particulier dans les lieux publics et les transports en commun.

 
Le programme Villes plus sûres de Plan International vise à faire des villes des espaces plus sûrs pour les filles et les femmes en les transformant en lieux d’inclusion, de tolérance et d’opportunités pour tous. Le programme porte déjà ses fruits au Caire, à Kampala, à Hanoi, à Lima et à Delhi. Dès aujourd’hui, avec votre aide, CBRE lancera ce programme porteur d’espoir à Nairobi, au Kenya. 

Voir notre court-métrage pour en savoir plus sur le projet Villes plus sûres et pour connaître les modalités de participation.


“Nous sommes fiers d’élargir notre partenariat avec Plan International pour la région EMEA afin de contribuer au programme Villes plus sûres. Il s’agit d’une partie importante de nos engagements plus larges en faveur de la responsabilité sociale d’entreprise.”


Martin Samworth, CEO, CBRE EMEA

Notre programme caritatif local

chaque pays doit, le cas échéant, inclure des contenus et/ou un lien vers une page dédiée à son programme de charité


Programme de secours en cas de catastrophe

Depuis longtemps, CBRE participe aux efforts de réaction aux catastrophes naturelles et humanitaires qui contribuent, sur le terrain, à secourir les plus démunis. Notre fonds EMEA de secours en cas de catastrophe fait des dons et double les contributions des employés aux efforts de secours après une catastrophe. Depuis 2011, la fondation CBRE de secours mondial en cas de catastrophe et le fonds EMEA de secours en cas de catastrophe, ainsi que les dons de nos employés en réponse à nos appels à contribution, ont donné plus de 500 000 euros.